#PropTech @AgefiFrance = PropTech Capital vient en aide aux jeunes pousses de l’immobilier

Stéphanie Salti, à Londres 12/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

D’une taille initiale de 50 millions d’euros, ce véhicule monté par l'ancien DG d'Axa Strategic Ventures vise à investir entre 1 et 5 millions d’euros en «early stage».

Après la fintech et l’insurtech, la vague technologique s’empare désormais de la proptech.

Pour les non initiés, la proptech s’intéresse aux jeunes pousses innovantes dans le secteur de l’immobilier au sens large : la location, la vente, la construction, la gestion des propriétés résidentielles et commerciales etc.

Actif dans le private equity depuis 20 ans, Minh Q. Tran a multiplié les partenariats verticaux dans les medias, les télécoms et plus récemment dans l’assurance avec la création de Axa Seed Factory.

Par le biais de sa société Seed Founders, le professionnel vient de s’associer à Odysseus, la division de private equity du groupe Reech Corporations, actif notamment dans le secteur de l’immobilier, pour lancer PropTech Capital. Reech Corporations a été créée à Londres par l’entrepreneur Christophe Reech, un ancien banquier d’investissement ayant fait ses premières armes chez BNP Paribas et Commerzbank.

« Jusqu’à présent, il existait des initiatives dans ce domaine mais qui se limitaient le plus souvent à une fonction d’incubateur » explique Minh Q. Tran, « en matière de focus industriel, PropTech Capital se présente comme le premier fonds pan-européen investissant spécifiquement dans les proptech ». Enregistré au Luxembourg, ce fonds d’un montant initial de 50 millions d’euros vise à financer principalement les entreprises early stage en Europe : « on a constaté qu’il existait un gap entre les sociétés immobilières qui essayaient d’accélérer leur transformation digitale, et de l’autre côté, les start-ups » poursuit Minh Q. Tran, « notre fonds essaie de faire le lien entre ces deux types d’acteurs ». A l’heure actuelle, les Etats-Unis concentrent la majorité des investissements dans ces sociétés immobilières mais l’Europe fait figure de terrain à défricher : « On estime à 1000 le nombre de sociétés de la proptech actuellement actives dans ce secteur en Europe » explique le fondateur de Seed Founders. PropTech Capital vise des tickets d’entrée dans une fourchette de 1 à 5 millions d’euros. Une centaine de dossiers pourrait être à l’étude très rapidement. A côté du fonds, Seed Founders a également développé l’incubateur et accélérateur ProTech : « dans le early stage, les sociétés n’ont pas forcément la capacité de discuter avec les grands groupes immobiliers » explique Minh Q. Tran, « cet accélérateur vise à leur fournir un écosystème ».

Capture d’écran 2018-03-11 à 17.43.46.png